Finlande

ParEmi

Finlande

Nous sommes arrivés en Finlande par la Suède, pas par le Cap nord comme c’était prévu. L’aventure est faite pour changer de coin, d’avis quand on n’aime pas.

La Finlande nous a immédiatement enchantés. La première raison c’est que nous avons pu enlever nos bonnets et nos vestes. La deuxième raison dés le départ on s’est senti à notre aise. On avait plus cette impression de claustrophobie que nous avions eue en Norvège. La première route prise fut la pire que nous ayons empruntée jusqu’à ce jour. Une nationale, sur la carte, mais en réalité une piste de 75 km. OK, on roule. Certes, on a beaucoup roulé sans faire beaucoup de kilomètre. Mais nous étions accompagniés par nos nouveaux amis.

Les rennes :

 

 

 

 

 

 

 

Elles nous ont accompagnées tout le long de la Finlande.

 

 

 

 

 

Le premier arrêt se fit près la route, dans un endroit aménagé avec de quoi faire un feu. Notre premier feu de camp:

Inari :

Un petit calcul vite fait nous a remonté le moral. Depuis le début de l’aventure nous sommes descendus au plus bas du planisphère, à 28°à Guelmin au Maroc et au final nous sommes montés à 69°à Inari.

Cette ville nous tenait à cœur car elle est la capitale du peuple Sami que nous ne connaissions pas. Ce peuple nomade qui va de la Scandinavie à la Russie au gré de la pêche ou de l’élevage de rennes. Le musée est fabuleux pour comprendre ce dure mode de vie. Les enfants ont adoré. C’est un musée avec  des expositions et des explications depuis la nuit des temps suivis des habitats grandeurs nature de ce peuple.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La découverte de pièges pour attraper un animal ou tuer un animal nuisible comme l’ours.

Faut bien s’amuser un peu.

La ville possède un très joli lac.

Nous nous sommes baladés sous le soleil.

Nous avons bivouaqué plus loin sur la route prés du musée des chercheurs d’or. Nous n’avons pas fait ce musée car 3 musée en 1 semaine cela faisait beaucoup aux enfants. Mais dans le ruisseau à côté avec ma passoire ils ont joué à chercher de l’or et Adrien à trouver quelques milligrammes de ce métal précieux.

Et bien sur c’est à ce moment qu’on c’est aperçu qu’on avait encore changé d’heure. On n’est pas très consciencieux la dessus en revanche on savait qu’on était en euros.

En reprenant la route, on s’arrête sur une aire de repos, et nous voyons un pont suspendu et des parcours de ballade. Et hop on part en petite randonnée:

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est une des plus chouettes promenades que nous ayons faites. Une source buvable (euh, non testée car beaucoup de trucs bizarres en surface). Un camp pour faire du feu avec tout le nécessaire, des WC…

On arrive enfin à Rovaniemi. Comment dire. Nina surexcitée!

C’est une aire de repos aménagé en village de Noël. Peut-être émerveillant en hiver avec la neige, mais là?! Des boutiques, un peu de chants de Noël et rien d’autre . Ah oui la photo avec le père Noël et 30 € de moins. Ils pourraient exploiter ce site en toutes saisons s’ils avaient un peu plus d’imagination.

Le seul truc sympa c’est que nous repassons le cercle polaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

On se cale près d’un barrage et on sort les cannes à pêche. On a péché 3 poissions et même moi. La dernière fois que j’ai pêché je devais avoir 8 ans. Et une grillade. Encore une fois c’est Finlandais ont tout prévu.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et nous avons eu un beau ciel de « nuit ».

Oulu :

Nous décidons de rejoindre une famille qui voyage comme nous mais dans le sens opposé.: le voyage de Mia. Nina est contente de voir une fille de son âge. Elle joue ensemble. Ses parents sont super sympas et super intéressants. Perso, j’apprends plein de choses sur l’école à la maison (ce qui me fait encore réfléchir à notre retour). Grâce à eux on va surement enlever certains pays et en rajouter d’autre. A voir. On passe une bonne soirée. La pluie étant revenue les enfants dînent dans notre camping-car et les adultes dans leur camion. Ils regardent un film et on papote.

Mr policeman l’emblème d’Oulu.

On part à la visite d’Oulu avec nos nouveaux voisins le lendemain. Ville balnéaire charmante et tranquille.

.

 

 

 

 

 

 

 

Nina s’éclate dés qu’elle voit des statues.

 

 

 

 

 

Nous finissons la journée tous ensemble à la piscine qui possède un sauna. Bien sûr tout le monde en profite pour prendre une bonne douche. Et quand on sort un concert de reggae est en face de notre parking. Les filles s’éclatent à faire du oula-up et nous à écouter de la musique.

Le lendemain les filles se disent au revoir. Nous essaierons de  se nous revoir nous habitons pas si loin que ça en France.

Nous partons donc en direction de la capitale. Nous prenons la route des terres qui est parsemées de lacs, de forêts. Nous voyons nos dernières rennes.

Les photos ne décrivent pas ce que nous voyons.

Nous nous arrêtons dans un petit port de pêche au bord d’un lac. Un endroit charmant mais le vent est là. Dommage car un super lavoir avec essorage est là mais trop de vent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heslinki:

Capitale de la Finlande en bord de la Baltique. C’est une ville aérée vivante. On déambule on s’y sent bien. Il fait beau. C’est dimanche, il y a du monde mais c’est très fluide. Une magnifique cathédrale  blanche ou nous avons la chance d’entendre la répétition d’un organiste. C’est prenant. Le son dans cette cathédrale m’émeut.

Dans toute la ville, à chaque coin de rue, des musiciens de toutes âges et de tout instruments différents.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cathédrale Russe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons fini notre découverte par le plus grand parc de la ville et nous avons rencontré des oies sauvages.

Au final nous quitterons la Finlande, la Scandinavie à 22h30 par le bateau direction l’Estonie.

Nina a encore trouvé une statue qui fait pipi devant embarcadère.

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons enfin eu notre premier coucher de soleil.

Bilan

Nous avons aimé la Finlande, les gens sont souriants, avenant, sympathique.

Les paysages sont somptueux. La vie est paisible. On prend le temps.

À propos de l’auteur

Emi administrator

1 commentaire pour l’instant

Laisser un commentaire