Les pays Baltes

ParEmi

Les pays Baltes

Nous sommes arrivés aux Pays Baltes par ferries via la Finlande. Donc nous commençons par L’Estonie:

Tallin :

Nous arrivons de nuit dans cette nouvelle capitale. On se parque vite fait juste à la périphérie dans un côté calme pas loin de l’eau. Nous y resterons deux nuits.

On abrège l’école car on part à l’assaut d’une laverie. On en trouve une moitié libre-service/pressing. Le personnel à pitié de nous. Ces derniers prennent notre linge en main et nous demandent de revenir dans 2 h, se sera lavés et séchés. Cool et pas chère du tout.

Après avoir récupéré notre linge, nous rejoignons Katia une Française qui vit en Estonie depuis 20 ans.

 

 

Nous allons boire un chocolat chaud à la chocolaterie de Pierre. Dans une ruelle perdue, pourtant dans le centre, nous n’aurions pas osé franchir la porte sans Katia. Il fait frais donc un chocolat chaud est de circonstance. Le cadre est chaleureux, cosy, hors du temps.

Katia nous sert de guide toute l’après-midi. Elle nous explique sa ville qu’elle aime temps. Des anecdotes sur tels ou tels bâtiments ainsi que l’histoire de cette ville médiévale qui n’a son indépendance de la Russie que depuis 1991.

La vieille ville nous enchante, c’est notre coup de cœur. Des images en vrac

La place centrale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le côté médiéval que l’on voit partout dans la vieille ville:

 

La plus vieille pharmacie d’Europe encore en activité avec son petit musée.

 

Tallin offre aussi du street art un peu partout:

 

 

 

 

 

 

 

Tallin est une capitale ou il fait bon vivre. On s’y est promené pendant des heures en se sentant hors du temps.

Les cascades de Jagala :

En partant de Tallin nous nous arrêtons une petite heure aux cascades de 8 m de haut. C’est impressionnant pour l’Estonie.

Le temps est au beau fixe, nous passerons la nuit au bord de la Baltique. Nina nous posera aucun problème pour se lever. Le soleil est là et dès 9h du matin les enfants sont au bord de la mer en train de jouer. L’école attendra.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous partons dans l’après-midi pour le manoir Sagadi:

Suivis de la route des castors:

Vous n’aurez que cette photo car le sentier dure 45 min est sympa mais sans castors. Ils sont partis il y a belle lurette surement due à nos passages incessants nous, dit un locaux.

Pour finir cette journée bien remplie, la route nous amenè à Rakvere, on s’y arrête car on voit un genre de château médiéval. Malheureusement pour nous, nous ne pourrons pas le visiter car il est 18h et il ferme ses portes. Il ya la plus grande statue au monde de taureau.

 

 

 

 

En reprenant la route pour Tartu on s’arrête dans le petit village d’Aski pour cette nuit et on tombe sur cette vieille voiture russe.

 

 

 

 

 

 

 

Tartu :

Deuxième plus grosse ville de l ‘Estonie et surtout ville universitaire:

Comme à notre habitude on flâne dans la vieille ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a retrouvé le nid du marssupilami.

 

 

 

 

 

 

 

 

La Lettonie:

Visite express de ce pays, nous avons passé 36 h à Riga mais on s’est régalé. Nous sommes arrivés tard, on s’est garé au bord de la rivière dans un parking gratuit à 15 min à pied du centre.

Riga:

Katia nous avez dit que les pays Baltes fête toute cette année leur centenaire. Nous arrivons à Riga un jeudi soir et nous apercevons des concerts de musique classique. Toutes les formations du pays sont venues fêter cette événement. Les chefs d’orchestre se succèdent. Au bas de l’immense estrade des compagnies de danses en tenues traditionnelles font quelques représentation. Mon mari qui n’est pas fan, écoute et franchement y prend goût. On a les oreilles, la vue, les odeurs de nourriture autour de nous et le temps c’est beaucoup radoucis.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons continué le lendemain matin notre visite en commençant par le marché de Riga qui se situe dans les anciens entrepôts de Zeppelin. Les lettons sont très sympas, les marchands nous ont fait goûter à plusieurs sortent de fromages et les myrtilles étaient à l’honneur et les enfants ont eu leur langue bleu.

Nous finissons notre visite pas la vieille ville, comme la précédente c’est une capitale mais fluide, calme avec de la musique partout.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Lituanie:

Vilnius:

Nous resterons que très peu de temps en Lituanie, en faite deux nuits car nous sommes arrivés en fin d’après-midi. Et encore une fois nous devons passé par la laverie car nous savons qu’en Pologne se sera difficile à trouver. La laverie étant mini prix nous faisons tous les draps en plus.

Nous apprenons par une jeune dame qui fait sa lessive qu’aujourd’hui c’est jour ferrié et que ce soir il y aura un beau feu d’artifice. Nous mangeons à la hâte une pizza super bonne et le temps d’arriver au parking pour la nuit le feu d’artifice démarre. Pas eu le reflex de prendre des photos.

Le lendemain nous partons visiter Vilnius. Son centre historique est petit, il se fait en 2-3 heures. C’est la ville aux milles églises avec sa cathédrale blanche. Des églises anglicanes, dominicaines. On est lendemain de jour ferrié et de fête nationale à 11h les rues sont désertes et encore fermés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trakaï :

Nous sommes samedi et les Lituaniens sont en long weekend. Nous décidons de partir pour le château de Trakaï au lieu de rendez-vous. Ce château a été construit sur une île sur les ordres d’une duchesse capricieuse. Quasiment rasé lors de la Seconde Guerre mondiale il fut reconstruit quasiment à l’identique en moins de 20 ans. Il requiert des trésors nationaux d’objets tels que des éventails, collections de pipes, ameublement. Il est magnifique!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bilan:

Les pays Baltes ont a adorer ont l’a fait en 7 jours. Je pense que nous y reviendrons. Les gens sont serviables, gentils, respectueux. Ceux sont des petits pays, ils se font assez vites aussi. Nous avions choisi 80% de notre itinéraire à l’intérieur des terres, la prochaine fois nous ferons la côte.

Pourquoi on n ‘est pas resté plus longtemps car on a réellement besoin de chaleur et on veut descendre vers le soleil.

 

 

 

 

 

 

À propos de l’auteur

Emi administrator

Laisser un commentaire