Le droit à l’instruction en famille

ParEmi

Le droit à l’instruction en famille

C’est une question récurrente, omniprésente, troublante, confuse. A laquelle nous avons eu tous les sons de cloches même de la part des administrations. A ce jour, cette revendication, ce droit est remis par le Président de la République.

Nous avons discuté beaucoup avec les professeurs des enfants (qui sont les premiers concernés), avec des anciens professeurs pour avoir un avis neutre, avec l’académie, la mairie.

La question propose plusieurs réponses:

  • Nous sommes en tant que parents dans l’obligation de soumettre à nos enfants, l’obligation d’instruction entre 3 et 16  ans,  c’est la loi.  

 

 Article L.131-1 du Code de l’éducation.

 

C’est une évidence donc nous leur ferons l’école nous même.

  • Plusieurs solutions:
  1. le CNED règlementé, vite rejeté car trop de contraintes.
  2. les cours légende.
  3. unschooling, non pas pour nous du tout.
  4. Les cours par les professeurs actuels, compliqués car certains ne les préparent pas à l’avance.
  5. Se débrouiller par nous mêmes, euh non, on n’est pas au niveau il nous faut des supports.
  6. Chercher des heures sur le net pour avoir le retour d’expérience des parents dans notre situation, c’est notre solution.

Du coup j’ai pris un peu de CNED, un peu des profs et des cahiers divers.

♦Première chose la déclaration à faire à l’inspection de l’académie et au maire de notre village (car nous gardons notre adresse fiscale en France).

J’attire votre attention sur ces courriers. J’ai voulu être poli, aimable et faire ces démarches à l’avance. Quelle idée j’ai eu. Ca m’a valu beaucoup de stress de la perte de confiance et de l’énergie. cette fois je le ferai en tant et en heure pas à l’avance.

La loi ou la règle est la suivante:

  • Si déscolarisation à la rentrée des classes la demande doit se faire dans les 8 jours après la rentrée des classes.
  • Si la déscolarisation se fait en cours d’année (comme nous) elle doit se faire 8 avant la déscolarisation.

Vous pouvez avoir un contrôle de la part de l’académie à partir de 2  mois et 1  jour (et non 3 mois révolus). Vous ne pouvez le refuser que 2 fois (nouvel article en place depuis décembre 2016) sinon l’académie peut vous forcer à réinscrire vos enfants et une amende de 7500 €.

 

♦Voici notre lettre au Rectorat:

Adresse, nom et date

Monsieur l’Inspecteur d’Académie,
Je soussigné Mr Ghuigon Sébastien ait l’honneur de vous informer que ma fille Nina née le 05/05/2009  demeurant …, scolarisés au …collège…sera instruite dans notre famille à compter du 8 mars 2021, conformément à l’article L.131-2 et suivants du Code de l’Education.
Je vous prie d’accuser réception de la présente, conformément à l’article R131-2 du Code de l’Education, et de me faire parvenir une attestation d’instruction en la famille, conformément à la circulaire n° 2011-238 du 26 décembre 2011.
Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, l’expression de mes sincères salutations.

signature

Je n’ai pas mis la date retour car les demandes marchent en année scolaire mais j’ai envoyé en A/R. Donc je dois la refaire 8 jours après la rentrée de septembre, je les informerais à ce moment là.

Attention  l’académie déteste ca et elle vous le fera comprendre.

Pour le premier départ, j’ai reçu les attestations 1 semaine après, avant l’académie m’a téléphoné pour nous décourager de l’enlever du collège.

♦ Voici notre modèle pour la Mairie:

nom, adresse et date.

Monsieur le Maire
Je soussigné Mr Ghuigon Sébastien ai l’honneur de vous informer que ma fille Nina née le 05/06/2009 demeurant … sera instruite dans notre famille à compter du 08/03/2021 conformément à l’article L.131-2 et suivants du Code de l’Education.

Je vous prie d’accuser réception de la présente,
Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes sincères salutations.

signature

La même procédure pour le renvoi des lettres.

Logiquement Nina devrait être testée avant la réintégration de sa classe de niveau (soit mi-4°) pour voir s’il elle est au niveau de sa classe d’âge.  Mais nous n’en sommes pas là. Pour le moment elle est d’accord pour repartir à deux conditions. Elle voulait commencer le collège et revenir au moins début 3°.

Ma belle-mère n’a plus qu’à poster les demandes à chaque rentrée scolaire.

♦ L’organisation que nous avons retenue:

Ce chapitre est finalement réalisé grâce aux discussions faites avec des parents en voyage en camping-car et de notre première expérience. Merci à eux d’avoir testé pour nous, de s’être arracher les cheveux parfois aussi et de nous avoir donné des pistes.

Donc je replace Nina 11 ans et demi, mi-6°. Avec un PAI et des séances d’orthophoniste depuis le CE1.

Elle travaillera quasiment en autonomie pendant 2 h tous les jours sauf le dimanche et les jours de visites que nous estimerons en rapport avec leurs “programmes”. Nina a bien à l’esprit cette méthode que nous avions pendant la première aventure. Nous allons suive la même organisation. De plus, le confinement dans un sens a aidé à garder cette logistique.

Ma fille m’a répondu que les visites c’est des super récrés… Comme quoi, elle a bien assimilé…

Nous avons fait appel à nos contacts des lfadm.jimdo.com, les familles autour du monde, pour voir si certains avaient des cours, des supports….Cette entraide est magnifique.

Nina, travaillera sur plusieurs supports cette fois. Elle a PC qui est pour les cours CNED ( j’avais gardé 5° et 4°). Comme elle est toujours mauvaise en production d’écrits on rajoute quelques cahiers de vacances pour la 6° et 5°, elle part aussi avec son word book en anglais à finir.

Pour le moment, je ne lui ferai suivre que les math et his-geo sur le CNED 6°. Le reste sur les cahiers.

Elle a aussi 3 livres à étudier par niveau qu’elle a choisi parmi une liste des programmes.

Je pars aussi avec des livres, des BD papiers et d’autres sous liseuses. Les grands parents vont lui offrir des jeux de lettres (mot mêlé , mots fléchés, dobble, trivial poursuite).

Certaines matières comme les langues (appli duolingo), l’histoire ou la physique se fera automatiquement lors de nos rencontres, visites…

Nina n’a aucun souci pour travailler, lire, découper, dessiner en roulant, ce qui peut nous faciliter les 2h/jour. Cela nous permettra aussi d’être un peul tranquille dans la cabine.

Nous savons que se seront les pires moments de notre aventure. Que nous n’allons pas réussir à rester calme ( car nous ne sommes pas des gens calmes de nature). Que nous allons avoir de quoi en perdre notre français et nos cheveux.

Si ca pose problème pour le retour et qu’il s’avère qu’elle  est en  retard nous prévoirons des cours particuliers.

Mais d’après les professeurs et les familles et surtout notre première expérience, les enfants apprennent tellement dans leur voyage que rien ne sera perdu.

Donc nous partons beaucoup beaucoup plus confiants que la première fois..

À propos de l’auteur

Emi administrator

Laisser un commentaire