Projet

Pourquoi ce projet:

 

Ce voyage ne sera pas des vacances d’ou le mot aventure.

 

 

 

C’est la grande question:

Déjà pour ma part cela faisait 12 ans que sa me trotter dans la tête. A l’époque c’était inenvisageable pour plein de raisons.

Alors pourquoi 12 ans plus tard? C’est le bon moment! On a les moyens (ça compte énormément cet aspect). On en a l’envie!

Nous le faisons car la curiosité n’est pas un si gros défaut, bien au contraire. Plus on est curieux plus on apprend, plus on en a pleins les yeux. On veut ouvrir un bout de notre planète à nos enfants.

On veut qu’ils apprennent autrement, qu’ils soient ouvert d’esprit.

Ce projet nous le préparons en secret depuis un an. Nous voulions partir toute une année au début mais les enfants ne voulaient pas . Le compromis: 6 mois donc adieu l’Asie. Du coup, depuis je lie tous les blogs, les pages Facebook et regarde les chaines YouTube. Je m’aperçois qu’il n’y a que dans notre famille ou les enfants ne sont pas très chauds pour partir. Ils ne sont pas emballés par le projet.

Adrien a peur de prendre encore du retard au niveau scolaire. Il est dyslexique aggravé et a déjà 2 ans de retard. Mais en fait ses profs nous soutiennent à fond et sont surs que se sera très bénéfique pour lui.

Nina, elle a peur de se faire oublier par ses amies. 

Mais au fil du temps ils commencent à être impatient de partir de voir les préparations, les améliorations…Ça devient concret!

 

Pourquoi ne pas emmener tous les enfants?

Owen n’était pas emballé par le projet et ne voulait pas raté ses championnats de kickboxing mais c’est surtout le veto de son père qui fait qu ‘Owen ne fait pas partie de l’aventure ». Il est parti vivre chez son père est a changé de collège. C’est un brise cœur mais l’autorité parentale partagé m’oblige à avoir l’accord de son père et la loi interdit d’emmener un enfant mineur à l’étranger au-delà de 21 jours sans autorisation de l’autre parent. C’est dommage à tous points de vue.

Loïc ça lui passe au-dessus de la tête, il est majeur et vacciné mais il nous rejoindra peut être.

Pour Alexi, un petit bout de voyage peut-être, à ce jour on attend ses dates de stage à l’étranger. Il a son CAP à passer.

 

 

Malgré tout nous voulons tenter l’aventure. L’aventure d’une vie. Nous sommes certains que nos enfants en ressortiront plus grands et viendront à bout de leurs appréhensions.

Nous avons traversé beaucoup d’épreuves et sommes conscients que rien ne sera simple. Si j’ai bien lu la corvée de trouver une laverie sera des plus enquiquinantes. L’école sera à se tirer les cheveux de temps à autre.

Mais nous aurons tant de bons moments, tant de paysages , de cultures, de sites, d’amis à rencontrer. Nous pourrons mieux nous connaître et resserrer ses liens familiaux.

J’aurais voulu le faire tous ensemble mais il faut savoir aussi laisser ses grands enfants partir et accepter leurs choix. Çà a l’air plus facile pour eux que pour moi.