Bilan et budget Géorgie

ParEmi

Bilan et budget Géorgie

 

 

Nous avons passé 14 jours en Géorgie et parcouru 1998 Km en juillet 2021 puis 43 jours et 2047 km en juillet et aout 2022 en parcourant 2047 Km.

Soit au total:  57 jours et 4045 Km.

 

 

Voici notre bilan financier:

 

Pour Info :

En bleu le prix en juillet 2021 et en vert le prix 2022

  • Le prix du gasoil est en moyenne de 0.80 € et maintenant à 1.50 €
  • Le plein d’eau peu se faire aux fontaines le long des routes, attention dans l’est elles se font rares.
  • L’assurance véhicule est obligatoire, elle s’achète quelques kilomètres après la frontière. Attention, des gens vous alpaguent à la frontière le font et prennent une commission.
  • Sur la route ont croise de tout: vaches, cochon, chevaux entièrement libres.
  • Les routes sont quasiment toutes en travaux, les camions de chantier sont prioritaires. Se méfier de son GPS certaines routes dites nationales sont des chemins en plein champs pavés.
  • Les autoroutes sont gratuites mais dans un sale état.
  • La carte handicapé n’est pas reconnue.
  • Les monastères sont gratuits, en revanche les visites sont chères pour ce pays. Nous avons fait six visites payantes.
  • Les parkings, même dans la capitale, sont à un prix dérisoire.
  • On trouve des vendeurs de légumes un peu partout sur la route.
  • Les cigarettes sont en moyenne 1.28 € le paquet aujourd’hui, 2.20 €
  • Vous pouvez camper n’importe où.

Ce que nous avons adoré :

  • Les paysages quasi désertiques.
  • Les Géorgiens qui ont essayé de parler avec nous alors que rares parlent anglais. Leur gentillesse à toujours nous offrir quelque chose.
  • Nina a trouvé marrant tous ces animaux libres et nous nous étions enclavés quand on trouvait une aire de pique-nique.

Ce que nous avons moins aimé:

  • La conduite des Géorgiens. Ils n’ont aucun respect pour les usagers, les véhicules et les piétons. C’est au premier qui passe qui a raison. Ils doublent n’importe où, n’importe comment.
  • Le fait de se prendre une amende sans réelle raison, et nous ne sommes pas les seuls touristes dans ce cas. Pourtant, l’amende se paie à une borne donc c’est pas du bakchich.
  • La nourriture est chère, le lait est même à plus de 2 €/l ah non c’est 900 ml, pardon.
  • La raison de leur conduite et l’état des routes nous ont fait quitter ce pays des fous du volant plus tôt que prévu en juillet 2021.

Nous sommes revenus en 2022 car après l’Iran et l’Arménie nous ne savions pas trop où aller ! Quelle fut notre surprise, d’avoir envie d’y rester et de tenter l’aventure d’expatrier. Cette histoire se racontera dans un autre chapitre de ce blog. 

Avec ce bilan s’achève notre seconde aventure !

 

 

À propos de l’auteur

Emi administrator

1 commentaire pour l’instant

AbPublié le4:12 - Août 9, 2021

Super article!
Merci, il nous sera très utile pour notre futur voyage.

Répondre à Ab Annuler la réponse