Administratifs

ParEmi

Administratifs

Pour devenir expat plusieurs démarches sont nécessaires aux yeux de la loi et à notre nom propre.

Visa touristique:

  • Obtenue très facilement aux postes-frontières pour une validité d’un an. Dès que l’on sort de la Géorgie on peut y réentrer aussitôt (à vérifier très prochainement) et le conteur serait réinitialisé !
  • Normalement, on peut travailler avec se visa même en étant déclaré ( à vérifier aussi prochainement).
  • Votre véhicule de -3.5  peut rester 3 mois et ceux plus de 3.5 T que deux mois. attention assurance obligatoire et les amendes pour non- assurance et dépassement de date sont très lourdes.

Carte consulaire :

  • Inscription à faire sur ce site: pourquoi faire cette démarche? Pour nous, elle est utile en deux choses: Primo pour faire une demande de bourse scolaire pour Nina et secundo avec l’actualité actuelle, il est plus sage d’être recensé et notre famille est rassurée.
  • C’est très rapide, tout se passe par internet et nous avons reçus le tout via notre boîte mail en moins de 48 h.
  • Vous avez besoin de votre CI ou votre passeport et d’un  justificatif de résidence et d’une photo d’identité numérique.

Numéro de téléphone Georgien:

D’habitude nous n’achetons pas de carte SIM car mon forfait Free passe dans les pays. Mais là, nous sommes dans ce pays pour au moins un an.

  1. Nous avons besoin d’un numéro Georgien pour faire toutes les démarches administratives.
  2. Nous sommes de bons parents et payons une carte SIM à Nina cette fois, elle est contente et nous nous sommes rassurées.
  3. je garde mon forfait FREE en plus des deux cartes.
  4. a la maison c’est WIFI.

Il y a deux principaux opérateurs le troisième je le connais juste de nom.

  1. Magti: c’est celui que nous avons choisi pour les adultes car il a une couverture totale dans le pays. Nous avons un forfait de 30j rechargeable par l’application, par les ATM partout en ville. Nous pouvons régler notre consommation d’internet, d’appel et de SMS. Des promotions sont souvent avantageuses. En moyenne nous prenons 3 Gigas, 60 min d’appel et 100 SMS pour 5.25 € à rajouter un peu plus d’un euro pour la carte.
  2. Beeline : c’est celui de Nina, il ne passe pas en montagne mais pour elle ce n’est pas l’essentiel. Rechargeable par un ATM. C’est le moins cher est adapté aux ados. La carte SIM vaut un peu plus d’un euro et pour 5 € sur 30 jours elle a 6 Gigas 60 min d’appel et 150 SMS.
  3. Geocell, entendu parlé mais pas vu.

Importation de véhicule :

Cette démarche est valable pour les véhicules lambda et ceux de plus de 3.5 T, avec quelques différences expliquées plus bas.

  1. Vous devez avoir une adresse géorgienne.
  2. Vous devez avoir un numéro de téléphone géorgien.

Pour notre cas plus besoin qu’un Georgien vous “prête “son adresse, ni qu’il vienne avec vous (quoique pour la traduction c’est allée plus vite).

Pour celà on doit se rendre à Rustavi, (à 20 km de Tbilissi) et plus précisément à « Rustavi Police Department »

Attention c’est immense et on se sent vote perdue.

Faire évaluer son véhicule pour l’importation temporaire en Géorgie.

  • Mettez-vous dans une file même si votre véhicule ne passe pas en hauteur et on attend son tour.
  • Carte grise en main.
  • il cherche le numéro de chassie. Pour nous ca était compliqué car nous ne l’avions jamais trouvé. Mais les experts sont patients et en s’y mettant à trois ils sont finis par trouver. Nous avions un peu peur. Nous nous sommes munis de notre CPD au cas ou, leur estimation dépasserait la nôtre.
  • Cette expertise sert à estimer la valeur dudit véhicule, de vérifier que ce n’est pas un véhicule voler (numéro de chassie) et à en déduire la taxe de l’importation à payer.

Etape pour une véhicule de plus de 3.5 T :

C’est pas nouveau avec nous, les complications c’est évident! Nos experts on finit par trouver le numéro de chassie mais non pu l’évaluer. Pour une estimation immédiate il faut payer “l’expert camion”, pour une estimation le lendemain 160 €.

Le lendemain, nous voilà de retour. L’expert prend plein de photos extérieur et intérieur. Heureusement que notre amie Mzia est là à chaque étape sinon nous aurions paniqué, crissé…

  • Estimation faite et montant de la caution à déposer à la TBC banque de : 1044.15 €

Quoi c’est quoi ce bordel, il faut une caution oh flûte!

  • Nous voilà partie au centre-ville avec Mzia pour déposer le montant de la caution.
  • Il faut ouvrir un compte et ce n’est pas sûr que le directeur accède à notre demande. Mais on doit verser18.65 € sur ledit compte et si le boss n’accède pas en notre faveur, ils seront perdus.
  • Mzia, explique la situation, fait valoir que nous voulons une réponse immédiate.
  • Il aura fallu en tout 3 h pour ouvrir le compte (10 minutes) avoir l’accord du directeur (2h) finaliser les papiers et surtout verser cette foutue caution en liquide (ayant dépassé mon taux calendaire de 7 jours et les ATM étant limités à  400 lari/retrait, bonjour mes frais bancaires). 
  • Frais bancaire de TBC pour trois ans : 156.83 €

Nous retournons en vitesse à Roustavi, il est 16h30, il ferme à 17 h. Pas de bol, c’est fermé. Retour le lendemain.

Nous retournons dans le bureau des experts avec notre formulaire de dépôt de caution. 

Puis nous reprenons la procédure normale à tous véhicules.

Diverses étapes dans le grand bâtiment :

  • Prendre un ticket ( à reprendre à chaque étape).
  • 1er bureau, enregistrement administratif de Cayon. Nous avons dû revenir quasiment à la fin du processus car ce bureau avait oublié de créer notre numéro fiscal pour Cayon, même si nous ne sommes pas un camion de marchandise, il en faut un !?  A ce bureau on vous demande votre email, votre numéro de téléphone géorgien et votre adresse et votre passeport. On recoit un code SMS que le bureaucrate récupère.
  • Prendre un autre numéro, pour le bureau du montant de la taxe à payer. Celui-ci fait d’autres enregistrements et vous remet un papier avec le montant de la taxe à payer. Il est accroché à notre carte grise
  • Prendre un nouveau ticket pour la banque cette fois. On paie le montant de la taxe pour nous 56.92 € pour une durée de trois ans.
  • Delà nous prenons un autre ticket pour retirer les plaques géorgiennes. Cécé part enlever nos propres plaques. En effet, on doit laisser nos plaques à ce guichet (avant nous devions laisser la carte grise mais cela n’est plus nécessaire). Il revient juste à temps. Nous avons le choix des numéros et nous pouvons même  personnaliser cette dernière. Là, c’est plus cher on reste lambda et nous choisissons au pif une plaque. 
  • Un nouveau ticket retour à la banque: on paie les plaques, la nouvelle carte grise pour un montant de 59.86 €.
  • Avec le même ticket nous retournons montrer notre attestation de paiement. Cécé a du mal à tendre ces plaques à la madame pourtant très charmante.
  • avec le même ticket on part de l’autre côté. Déjà arrivé qu’une dame nous tend notre nouvelle carte grise aussi grande qu’une carte bancaire.

Logiquement, pour un véhicule de -3.5 T, il faut trois heures, pour notre camion il a fallu trois jours.

A partir de ce jour, votre monture n’est plus assurée. Eh oui, les Georgiens roulent sans assurance et en cas d’accident se dédommagent à l’amiable.

Normalement, nous pouvons traverser les frontières avec nos plaques géorgiennes. A vérifier, prochainement.

Nous avons 35 mois d’importation. si nous partons avant, nous devons retourner à Rustavi et donner ces plaques contre les nôtres.

Au total cela nous aura coûté :

  • Caution: 1044,15 €
  • Expert: 160 €
  • Frais de banque : 175.48 €
  • Frais importation pour trois ans : 116.78 €

Pour un montant total : 452.26 €

Bien sur pour les véhicules lambda que les montants rouges seront à compter, et je n’ai pas déduit la caution car elle nous sera rendue.

Merci Mzia pour ton aide précieuse et ses trois jours rocambolesque.

Ouverture d’un compte bancaire :

Qu’est ce que c’est facile, j’avais jamais vu aussi simple.

  • son passeport
  • son adresse
  • son numéro de téléphone géorgien.
  • l’équivalent de 40 € pour les frais de gestion. (à mettre dans un ATM de la banque)

Nous avons choisi la TBC banque pour plusieurs raisons.

  • C’est là où est domicilié notre caution, même si le compte est à mon nom.
  • D’après plusieurs questions aux expats, beaucoup de commerces utilisent que la TPE de cette banque.
  • application très facile.

 En 15 minutes chrono:

  • Réception d’au moins deux SMS
  • une commande de carte bancaire au choix et gratuite (j’ai choisi la Mastercard jaune).
  • J’ai payé à l’ATM.
  • je ressortais avec mes papiers prouvant mon compte courant.

Je suis allée la récupérer le lendemain matin en 15 minutes.

  • Réception d’un code éphémère envoyé par SMS.
  • Changement et choix de mon code carte bleue directement sur l’ATM.
  • Dépôt d’argent direct sur l’ATM (attention avec son numéro de passeport)
  • Montant de mon dépôt en Lari, en dollars ou euro selon mon humeur.

Scolarité :

Notre fille Nina tenait absolument à aller à l’école. C’est une des raisons qui fait que nous avons échoué ici.

Donc nous l’avons inscrite à l’école française du Caucase. Cette école est française donc elle suit le programme et nous pouvons demander une bourse scolaire.

Pour l’inscription il vous faut certains documents traduit et assermenté par un notaire géorgien: 92,36 €

  • passeports parents et enfant
  • les trois derniers bulletins de classe ou l’avis de passage.
  • l’exeat.
  • l’acte de naissance de l’enfant.
  • Les certificats de vaccination et autres documents de santé si votre enfant à un souci que l’école doit connaître.

Il faut en plus :

  • le document d’inscription remplie.
  • une photo d’identité numérique.
  • les documents traduits.
  • le paiement du premier trimestre.
  • un RIB.

Bon courage pour trouver ce qui est demandé sur la liste scolaire.

Bourse scolaire:

l’étude de notre dossier est en cour.

Il faut faire sa demande via l‘ambassade de France en Géorgie.

  • avoir au moins trois ans dans l’année civile de la rentrée scolaire ;
  •  être de nationalité française ;
  •  résider en Géorgie avec au moins un de leur ascendant immédiat (père ou mère) ;
  •  être inscrits au registre mondial des Français établis hors de France auprès du consulat ;
  •  être scolarisés à l’Ecole Française du Caucase et fréquenter avec assiduité une classe homologuée ou bénéficiant d’une dérogation annuelle. Pour les premières inscriptions au registre, être en voie de scolarisation dans l’une des classes concernées par cet établissement.
  • La famille ne doit pas percevoir d’allocations familiales en France.

La liste des pièces à fournir est assez longue, elle est téléchargeable sur le lien mentionner plus haut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos de l’auteur

Emi administrator

Laisser un commentaire