Ikamet : visa long séjour touriste

ParEmi

Ikamet : visa long séjour touriste

Qu’est que l’Ikamet :

si vous souhaitez vous établir dans une ville turque pour une durée supérieure à 90 jours, vous avez besoin de faire une demande d’ikamet (permis de résidence) d’une durée de 6 mois jusqu’à un an renouvelable jusqu’à deux ans.

Cette demande obligatoire pour séjourner légalement en Turquie sans laquelle vous pouvez être soumis à une lourde amende.

Quand l’a demandé :

Certains vous dirons dés que vous êtes sur de rester plus de 90 j.

Après notre expérience et nos déconvenues la date du visa part à la date de l’enregistrement sur internet. Nous avons perdu un mois de visa 90 j. Dés le début de la procédure cela rallonge votre visa, donc vous pouvez la faire la veille de la fin des 90 j.

En revanche si vous voulez un hébergeur chercher dés le début.

A notre date de RDV, et notre lieu, même en ayant demandé un an sur internet nous n’avons eu le droit qu’à six mois: excuse du Monsieur, vous êtes hébergé: c’est six mois. D’autres avec la mêmes procédure ont eu un an.

Avec un rapide calcul nous aurions pu avoir 15 mois en Turquie et au final nous aurons huit mois.

Les démarches :

Réunir les papiers demandés :

  • Photocopies de vos cartes d’identité- Photocopies de vos passeports et les originaux.
  •  Acte de naissance plurilingue pour les enfants (à demander auprès de la commune de naissance) : il faudra le faire certifier auprès d’un notaire en Turquie. Le nôtre était en plurilingue mais le notaire a voulu une traduction Turque. Les notaires travaillent avec des traducteurs assermentés
  • 4 photos d’identité biométriques pour chacun (à faire en Turquie car elles seront aux normes) : pensez à demander au photographe de vous les envoyer aussi par mail.
  •  Certificat d’assurance santé (contrat à souscrire auprès d’un assureur turc. Lors de la souscription, il faudra préciser que c’est pour une demande de visa touristique). Faites démarrer l’assurance à la date à laquelle vous souhaitez voir votre visa se terminer. (c’est cette date qui déterminera la date de fin du visa).en théorie.
  • l’adresse Turc : trois solutions :
  1. Justificatif de domicile turc (il vous faudra trouver quelqu’un en Turquie qui acceptera d’être votre hébergeur). Ce document sera fait avec votre hébergeur chez un notaire qui le certifiera. Pensez à bien y mettre l’ensemble des membres de la famille (parents et enfants) sur le même document.
  2. Un contrat de location de maison, appartement…de la durée du visa, fait chez le notaire.
  3. Une facture de chambre d’hôtel loué pour toute la période du visa. Certains sont passés par cette solution.
  •  3 derniers relevés de compte.

Voici les documents que votre hébergeur devra vous donner :

  •  Son extrait de casier judiciaire.
  •  Son acte de naissance.
  •  Photocopie de sa carte d’identité, elle sera sur la copie notariale de l’hébergement.
  •  Justificatif de domicile, attention c’est l’attestation e.delvet qui fait foi pour l’adresse. Ca nous a couté un retour au notaire, bien souvent les adresses diffères de la facture d’eau, du e.delvet…

Pour la location ou une chambre d’hôtel, la facture avec le tampon et les dates suffisent.

Première démarche :

  • Elle est informatique sur ce lien: ministère de l’intérieur et de la migration.
  • Attention, le site a souvent des bugs, il faut annuler et refaire. C’est frustrant et stressant. La version Turque sans traduction comporte moins d’erreurs.
  • Une demande par personne, même les enfants.
  • Si vous êtes entrer avec votre carte d’identité, c’est le numéro de celle-ci qu’il faudra enregistrer dans le formulaire. Même si c’est les dates du passeport qui feront foi.
  • Nous avons déclaré 1000€ / personne.
  • Nous avons répondu seulement aux champs obligatoires munis d’un asterix.

Une fois que tout le monde est enregistré vous pouvez prendre un RDV en ligne et y ajouter toutes les personnes. Il faut compter au minimum trois semaines. Le lieu, dépend de l’adresse ou vous résiderez. Pour nous, il fallait faire 130 km aller.

Sur le site internet, vous pouvez consulter l’état d’avancement de vos dossiers.

Rendez-vous :

  • Vous arrivez sur le lieu approprié, on vous remet un numéro d’attente (comme chez nous).
  • Dans le bureau, il vérifie un a un, les documents.
  • Il vous remets un post-it avec les montants à payer, en général dans un autre bâtiment, comique à trouver pour nous.
  • Retour au bureau, en faisant signe au Mr. Si les papiers corrects (pas comme nous). Il vous tend un autre post-it pour aller dans un autre bureau.
  • Nouveau bureau, prise de photos et les empreintes mains et doigts. avec un nouveau post-It à donner au 1 er Mr.
  • Là, nous recevons une attestation avec notre photo, de notre futur carte Ikamet (et nous c’est la déconfiture à cause des dates).

Cartes :

Ceux sont vos sésames, plus besoin de passeports en général livré sous cinq jours ouvrables à la poste dont dépend votre hébergeur.

Et flute: 30 km pour nous .

Attention : le service de la poste, le facteur, se déplace deux fois et si on n’est pas là, c’est retour à l’expéditeur. Les délais de passage du facteur varient: pour nous c’est une fois par semaine . Donc le délai avant retour, c’est deux semaines. en ville, le facteur passe tous les jours, le délai c’est 48 h.

Nous avons dû aller les chercher à la poste, de toute façon le facteur vous dit juste d’aller les chercher. Nous étions à plus de 400 km. Bien-sûr, la ville possède deux postes et la première n’était pas la bonne. La seconde après 3/4 d’heure de queue, nous sommes emmenés dans un bureau. La préposée hyper sympa et nous ressortant avec nos sésames mais que pour les parents.

Elles servent pour avoir la carte museum à 60 tl/ personne. nous avons essayé avec les attestations, et non!

le coût :

  • 0€ : pour l’hébergeur. Certaines familles laissent 50 €, nous nous avons préférer  l’aider au quotidien financièrement.
  •  12 € : Notaire certification adresse. Pour nous x2 car l’adresse n’était pas la même que sur le e-delvet donc à refaire. Nous avons fait aussi l’erreur la première fois d’en demandé deux. Des copies suffisent lors du RDV tant que nous ayons l’original.
  •  32 € : Assurance santé pour 1 an pour tous les 3.
  •  12€ : Notaire certification d’acte de naissance plurilingue, pour nous, nous rajoutons 15 € pour la traduction en Turc.
  •  10€ : Photos d’identité pour 3. Les prix varient.
  • 350 € : Dossiers Ikamet € 130 par adultes , 90 € pour Nina (à payer en liquide), nous avons eu un reçu d’autres non.
  • 37.50 €:  soit 12.50 € / personne pour la fabrication de la carte. Gratuite pour un renouvellement.
  • 5.12 € de photocopies. Pas besoin de photocopies couleurs. Le prix dépend du nombre, nous avons dû en faire réfère.

pour un total de : 458.62 €

La procédure a les mêmes coûts pour six mois ou un an.

Importation du véhicule :

Pour nous ca n’a pas été si simple pour d’autres oui. Cela dépend vraiment du douanier.

  • Essaie 1 Gaziantep: les trois douaniers ne voulaient rien savoir pour eux, même avec l’Ikamet le véhicule doit sortir. ils nous annoncent le 29 Octobre. Nous découvrons que quand nous sommes revenus de Géorgie et que nous avons donné nos passeports à la frontière au lieu de nos cartes d’identité, les 90 j de visa se sont remis à O. Des jours de visas perdus pour nous mais pas pour Cayon. Nos attestations photos ne nous servent à rien. Ils ne savent pas ceux que c’est. C’est quand même noté Ikamet, identité et cartes… En prime ils nous disent que l’Ikamet est fait à Mersin donc c’est Mersin pour le véhicule. Ah bon, donc ils savent ceux que c’est que notre attestation. Nous partons car ils m’énervent. Brefs, des douaniers qui ne connaissent pas leurs lois.

 

  • Essaie 2 Mersin: On passe sur les mauvaises localisations des bureaux douaniers de Mersin. Les trois adresses sont fausses. A l’immigration, on me répond c’est par là-bas. Nous essayons de lui faire préciser c’est sans succès. La Jendarma, au bout de la rue à droite. Pas mieux. Il est midi, et j’accoste des douaniers qui partent surement manger. Là-bas, droite, gauche, droite. On s’en rapproche. Devant nous se jouxtent quatre immeuble. Et l’essai est remporté par le quatrième. Il est midi et demi. au bureau, on nous explique que c’est le break, on verra ca dans une heure. Dite nous juste si nous sommes au bon endroit. YES.

On part nous aussi manger.

A notre retour, une douanière trés sympa, prend en compte notre demande Où est le véhicule ? Il est à dix minutes de marche Cécé par           en courant le chercher En attendant, la douanière fait les papiers et avec sa collègue nous rigolons en fait je passe un chouette moment             Quand Cécé arrive nous avons droit à un turkich café

  • Finalement : nous avons plus de chances qu’avec l’Ikamet  La douanière nous fait notre importation jusqu’à la date du 16 mars, soit celle de notre carte Super! Nous ne serons pas obligés de revenir à la fin de la date d’échéance de notre assurance véhicule. Normalement la loi dit, que l’importation se fait à cette date et l’on doit retourner à n’importe qu’elle douane pour un prolongement de l’importation avec la nouvelle date assurance. Pour une fois, l’administration joue en notre faveur.

L’administration Turc n’est pas différente de la nôtre, tout dépend sur qui vous tombé.

 

À propos de l’auteur

Emi administrator

3 commentaires pour l’instant

Turquie – Les ghuiduss en vadrouillePublié le2:31 - Oct 23, 2021

[…] Ikamet […]

NicolasPublié le2:05 - Nov 28, 2021

Bonjour,

Merci d’avoir publié votre expérience! Votre témoignage m’est d’une grande aide.

J’ai une petite question concernant la date de demande d’ikamet. Si j’ai bien compris on peut faire la demande à la fin de la période de 90j ? C’est bien ça ?

Merci d’avance,

Nicolas

    EmiPublié le8:13 - Nov 29, 2021

    Bonjour
    pour moi je dirais des la faire juste 10 jours avant la fin des 90j.
    Car le site bug souvent et même si le rdv immigration dépasse le délais 90 j ce n est pas grave car vous avez fait l enregistrement.
    Au plaisir
    Emi

Laisser un commentaire