Bilan et budget Arménie

ParEmi

Bilan et budget Arménie

 

 

Nous avons passé 10 jours en Arménie et parcourue  809 KM en 2021.

Puis nous sommes revenus en juin et juillet 2022 pendant 45 jours et avons parcourus 1610 Km.

Au total nous avons passés 55 jours en Arménie et roulé sur 2419 Km.

 

 

Voici notre bilan financier qui va mériter quelques explications:

 

 

La couleur bleu sont les prix et info en 2022. C’est hallucinant, triste, inconcevable pour les Arméniens cette augmentation massive en un an.

Pour Info :

  • Le prix du gasoil est en moyenne de 0.80 €/ L et maintenant  1.64 €/ L.
  • Le plein d’eau peu se faire aux fontaines le long des routes, et près des cimetières.
  • La carte handicapé n’est pas reconnue.
  • La taxe routière est obligatoire, on ne nous laisse pas passer aux douanes sans l’avoir payé.
  • L’assurance véhicule est obligatoire, elle s’achète soit à la frontière soit aux bornes un peu plus loin.
  • Les routes sont quasiment toutes en travaux, le travail est très bien fait.
  • Les monastères sont gratuits mais souvent les parkings payants, à un prix dérisoire 0.34 €.
  • Les cigarettes sont les moins chères pour le moment en moyenne 0.76 € le paquet à ce jour 1.43 €.
  • Vous pouvez camper n’importe où.
  • Les fruits et légumes en bord de route mais les prix ont doublés.

Ce que nous avons adoré :

  • Les paysages quasi désertiques en juillet 2021. Cette année ils étaient très vert aussi jolis.
  • Les Arméniens toujours un sourire et blagueurs.
  • Les descriptions des sites visités, en Français.

Ce que nous avons moins aimé:

  • Je pense que le mois d’Aout n’est pas la bonne période pour visiter ce pays. Peut-être au début du printemps ou en automne.
  • Nous avons eu largement raison d’y retourner. L’accueil, la gentillesse des gens leur bonnes humeurs et ses fleurs à plus de 3000 M/alt.
  • Ok nous nous sommes fait refoulés à la frontières pour défaut de tests PCR, mais repayer la taxe routière c’était un abus.

Avis mitigés.

Nous ne sommes pas descendus au Sud du pays, nous avons suivi les recommandations du ministère des affaires étrangères, qui, à ce jour, dit clairement que s’ils nous arrivaient quelque chose dans le sud il ne viendrait pas nous aider.  2021

Cette année nous sommes arrivés par le Sud, nouds avons longé la frontière Azerbaïdjanaise. Nous avons été témoin des avants postes, des tranchés récentes…Nous n’avons pas pris de photo car pour nous se seraient déplacés. Mais nous n’oublierons pas cette sensation que les hostilités peuvent reprendre.

 

À propos de l’auteur

Emi administrator

Laisser un commentaire