Budget et bilan Turquie

ParEmi

Budget et bilan Turquie

Voici notre budget pour 187 jours en Turquie : Nous avons parcouru 13 359 Km.

 

 

 

 

 

 

Notre budget doit s’éclaircir:

Nous avons voyagé durant trois périodes.

  • 10 jours fin juin début juillet 2021.
  • du 31 juillet 2021 au 8 décembre 2021.
  • du 5 février 2022 au 12 mars 2022.

Donc ce Budget représente la totalité de ces jours passés dans ce pays. 

Pour info:

  • Le prix du gasoil au départ était de 0.61 cts €/L et avec l’inflation et la guerre en Ukraine les prix ont flambé, comme partout. En mars le litre était de 1.21 €
  • Le plein d’eau peu se faire dans toutes les fontaines. Nous avons rarement mis les préfiltres, en revanche l’eau potable était filtrée par le berkefield.
  • Les handicapés ne payent aucun site national ainsi qu’un de ses accompagnants. Ayez vos papiers d’identité sur vous.
  • Une fois notre Ikamet en main, en octobre, nous avons acheté la carte “museum” que pour mon mari. La quasi-totalité des sites est gratuite pour seulement 6 € la carte.
  • Quasiment tout se paie en liquide, mis à part le gasoil et les courses en supermarché. Attention à votre plafond hebdomadaire de retrait qui pourrait occasionner des problèmes pour régler une facture de mécanique par exemple.
  • Pour ne pas avoir de frais bancaire il faut utiliser les guichets de la poste. attention le lundi et le jour du marché les guichets sont pris d’assaut et souvent vident. Nous avons été deux fois restreint aux ATM: ils étaient bloqués par l’Etat à cause de l’inflation. Heureusement nous étions accompagnés du garagiste pour justifier la somme à retirer pour le payer. La guichetière a débloqué l’ATM.
  • Les marchés sont souvent hebdomadaires et durent souvent toute la journée.
  • Vous avez plusieurs supermarchés: Migros, Soch (Lidl), A.101 (aldi) et Bim. Je les ai cité par ordre de mes préférences.
  • Les restaurants sont en général trés bon marché.
  • Les axes routiers sont excellents que ce soit les petites ou grandes routes.
  • Certains axes routiers et ponts se paient depuis septembre. Il faut aller à la poste avec sa carte grise pour demander une vignette auto.
  • La plupart des visites, sont payantes mais vous avez pas mal de sites à accès libres notamment dans l’est.
  • Vous pouvez camper quasiment n’importe où. Même les aires de camping sont gratuites avec douches, électricité et même la machine (gratuite ou pas). suffit de s’enregistrer à l’entrée avec son passeport.
  • Notre forfait Free nous a suffit amplement.

Ce que nous avons adoré :

  • L’accueil des Turcs toujours bienveillants et pleins de générosité.
  • Camper dans les Alani, le nom des aires de pique-nique, cela facilite les rencontres et les échanges.
  • Nous ne pouvons pas citer un seul ou même plusieurs endroits, nous adorons la Turquie.
  • La différence entre 2018 et aujourd’hui pour la propreté des lieux. Des poubelles de tries, des poubelles ramassées, des gens qui mettent dans les poubelles. ce n’était pas le cas en 2018. Belle surprise en si peu de temps.
  • La nourriture, les saveurs et surtout j’ai appris à faire “mes olives “, vu comment les femmes font la cuisine.
  • Cécé a adoré pécher, disons il a adoré essayer.

Ce que nous avons détesté :

  • Nous ne pouvons pas dire détestés mais moins aimés. Toute la région d’Adana malgré les efforts de la Turquie en ce qui concerne la propreté, ce côté est vraiment dégelasse, oui oui, dégelasse. Les champs sont jonchés de bouillis de sac plastique.
  • L’inflation, en une semaine nous avons vu le prix du pain triplé, les factures d’eau x 300. Cela reste excellent pour nous, les étrangers mais nous voyons la peur, la stupeur des locaux. L’inflation touche tout le monde, les bourgeois y compris.
  • Les mouches qui mordent, nous ne connaissions pas.

Voilà notre bilan plus que positif.

La Turquie nous est toujours aussi chère, nous y reviendrons.

 

 

 

 

 

 

À propos de l’auteur

Emi administrator

2 commentaires pour l’instant

Isabelle de ThelibertyfamilyPublié le5:22 - Mai 1, 2022

Bonjour, merci beaucoup pour toutes ces bonnes info, nous avons hate de nous y rendre(octobre 2022).Petite question concernant le visa, vous avez pu le renouveler facilement pour pouvoir rester plus de 3 mois ?

    EmiPublié le5:27 - Mai 2, 2022

    Bonjour
    Pour le visa je te dirai oui c est facile mais mieux dans une grande ville style antalya ou Istanbul.
    En revanche depuis la guerre Ukraine, les turcs ont baissé le taux d ikamet. Sûrement pour éviter les réfugiées.
    A voir d ici la fin de l année.
    Le plus compliqué c est de trouver l héberger. Mais les Turcs sont tellement gentils.
    N hésite pas à regarder les section pratique, c est tout expliqué.
    A bientôt
    Emi

Laisser un commentaire